La nouvelle réglementation sur la protection des données personnelles ne se limite pas à la collecte et à la conservation des données; Elle étend également la responsabilité de l’entreprise à l’obligation d’assurer la sécurité des données et du système d’information.

Les terminaux mobiles sont de plus en plus nombreux et sont un risque majeur pour le réseau de l’entreprise. Ils doivent être intégrés à part entière dans la stratégie de sécurité des équipements informatiques.

Le nombre de malware sur mobile a triplé en 1 an; on estime que 1 application sur 4 présente un risque de sécurité

RGPD, informations sensibles

6 comportements à adopter dès maintenant pour une bonne gestion de votre flotte de smartphones

  1. Déployez une stratégie qui impose un mot de passe fort sur vos terminaux mobiles.
  2. Sécurisez vos smartphones en bloquant l’installation d’applications qui ne proviennent pas des portails officiels App Store ou Google Play.
  3. Utilisez un outil de gestion qui vous donne la possibilité d’effacer complètement ou partiellement un terminal en cas de perte ou de vol.
  4. Déployez une solution afin de gérer les mises à jour des systèmes d’exploitation de vos terminaux. Ainsi garantissez que tous vos smartphones soient bien dans la dernière version disponible.
  5. Imposez le chiffrement des données.
  6. Définissez et mettez en place une procédure de gestion des données du terminal mobile lors du départ d’un collaborateur.

Nos experts vous accompagnent pour mettre en place rapidement et facilement, dans votre entreprise, les outils nécessaires à une bonne gestion et sécurisation de vos terminaux mobiles – Contactez nous ! 

D’après de nombreux analystes, plus de 35 milliards d’objets seront connectés en 2030 dans de nombreux secteurs. (agriculture, industrie, automobile, électronique, utilities, logistique, transport, commerce, smart home, smart city, sport, santé, communication, …)

De nombreuses technologies permettent de connecter ces équipements mais les réseaux mobiles ont une très forte croissance. Certains équipements utilisent encore des cartes SIM, mais la tendance est l’utilisation de SIM embarquées. (eSIM) Elles prennent moins de places, sont plus robustes et peuvent s’activer sur différents réseaux.

Ces eSIM commencent à être utilisée sur nos terminaux mobile; en 2014 Apple présentait le premier iPad qui intégrait cette technologie.

La solution est encore peu utilisée alors que l’usage est ultra simple  : vous arrivez dans un pays avec votre iPad, vous visualisez la liste des opérateurs partenaires. En un clic vous pouvez acheter un abonnement data de courte durée pour votre besoin de connectivité.

Avec l’évolution de la réglementation sur le roaming, cela n’a plus trop de sens en Europe. Cependant c’est très intéressant pour les grands voyageurs qui parcourent l’Asie, l’Afrique ou l’Amérique du sud par exemple.

l’eSIM à refait parler d’elle l’année dernière car c’est cette technologie qui a permis a Apple d’intégrer une carte SIM dans la série 3 d’Apple Watch. L’idée était alors de cloner votre carte SIM principale à la manière des cartes Jumelles. Permettant de recevoir et émettre des appels en autonomie avec votre montre, sans nécessité d’y intégrer une carte SIM physique.

Hier soir a eu lieu la conférence annuelle Apple de présentation des nouveaux iPhone. 3 nouveaux terminaux ont été annoncés, dont deux (XS et XS Max) qui intègrent une eSIM en plus d’une carte SIM traditionnelle.

Les opérateurs Français n’ont pas encore annoncé de compatibilité avec cette technologie. Mais l’on peut déjà imaginer les usages potentiels d’une telle configuration. Il sera possible d’avoir un abonnement rattaché à la carte SIM et un ou plusieurs abonnements sur la carte eSIM.

On peut donc imaginer utiliser une ligne personnelle et une ligne professionnelle sur le même terminal. Et ainsi avoir pour chaque pays un abonnement data adapté.

Par rapport a un smartphone double SIM traditionnel, l’eSIM apporte quelques avantages
  • on peut comparer les tarifs et souscrire les abonnements directement depuis le terminal pendant les déplacements
  • on peut avoir plusieurs abonnements actifs sur l’eSIM et switcher selon les situations

Cet usage sera apprécié des entreprise car il devrait permettre de faire baisser la facture de roaming des grands voyageurs !

Messagerie externalisée, téléphonie sur IP, ou logiciels dans le cloud … l’évolution de nos usages nous contraint à augmenter régulièrement le débit de notre connexion internet.

Cependant, afin de plus jamais entendre « c’est lent » ou « internet rame » de la part de vos collaborateurs. Il est nécéssaire d’associer une augmentation de débit à une solution de gestion et de supervision de votre bande passante.

Quelques règles sont en effet essentielles afin de maitriser les usages et garantir une connexion de qualité.

Mettez en place une priorisation des flux

Les flux à prioriser au niveau le plus élevé sont les usages voix sur IP (VoIP et ToIP).Ensuite viennent les flux vers vos applications métiers externalisées (CRM, ERP, Gestion commerciale, ..)

Si ces outils sont accessibles en mode web, il faut alors prioriser ces urls.

THD Come in business Bretagne

Restreignez la bande passante utilisée par certains services

Si votre métier ne requiert pas que vos collaborateurs utilisent des services de streaming ou stockage video (Youtube, Dailymotion, Vimeo, ..). Il est fortement recommandé d’appliquer sur votre firewall une limite de bande passante maximum utilisée par ces services. (selon votre métier,  20 à 50 % maximum de capacité doit être consommée par ces services).

Limitez fortement la bande passante utilisée par les mises à jour d’applications

Les smartphones, tablettes et pc de l’entreprise téléchargent quotidiennement des giga octets de mises à jour applicatives. Il peuvent utiliser jusqu’a 60 % de la bande passante disponible dans certaines entreprises alors qu’ils sont moins important que vos outils métiers !

Les smartphones sont très consommateurs, vous pouvez affiner ces règles en restreignant différemment les terminaux connectés au réseau ethernet (PC) des terminaux connectés en WiFi (Smartphones). Vous pouvez également traiter différemment les terminaux de l’entreprise et les terminaux personnels (BYOD).

Isolez votre réseau WiFi visiteur avec des priorités de flux inférieures.

Si vous n’êtes pas un hôtel ou un établissement pour lequel la connexion internet visiteur est une priorité. Alors il est fortement recommandé d’isoler les flux visiteurs et de réduire fortement la bande passante allouée à ces connexions.

Votre réseau est au coeur des échanges de l’entreprise c’est pourquoi une bonne visibilité des flux qui transitent est primordial. Nos experts vous accompagnent dans l’analyse de vos solutions est la mise en place d’outils simples et performants pour améliorer les performances de votre réseau – Contactez nous ! 

Nos agences télécoms de Rennes, Brest, Vannes vous accueillent en semaine pour un accompagnement sur des solutions internet THD.

En 2017,  est ce encore pertinent de renouveler le parc de téléphones fixes vieillissants ?

Certains utilisateurs sont de plus en plus nomades et accrocs à leur smartphone: ont ils vraiment besoin d’un poste téléphonique sur leur bureau ? quelles sont les options disponibles aujourd’hui qui ne nuisent pas à la qualité d’appel ?

Scénario A : Le scénario « Mobile Only »

Pour des commerciaux ou des collaborateurs ultra nomades, on peut imaginer ne plus distribuer de téléphone fixe. Le collaborateur est joignable uniquement sur son mobile. On peut néanmoins lui attribuer une SDA (une ligne directe associée à un numéro géographique) mais il faudra s’assurer que le standard de l’entreprise sait router les appels vers le mobile. De plus, il faudra également vérifier auprès de son opérateur que les communications sortantes vers des mobiles sont intégrées dans le forfait de communications (à chaque transfert d’un appel du numéro fixe vers le mobile, il ne faut pas qu’une communication soit facturée !)

Scénario B : Un Soft Phone sur mobile

Si vos collaborateurs préfèrent contacter certaines personnes en faisant apparaitre un numéro de ligne fixe , ou si ils ont besoin de pouvoir indiquer à la standardiste leur disponibilité, la bonne solution est alors de choisir une solution de téléphonie fixe qui offre une fonctionnalité de soft phone sur mobile.

Il suffit d’installer une application mobile qui permettra de connecter sa ligne fixe, de n’importe où en WiFi ou via les réseaux cellulaires (3G, 4G). Cette solution est très pratique pour rester joignable sans surcoût lorsque l’on est à l’étranger. Le soft phone permet souvent de gérer des statuts de présence afin de prévenir les autres collaborateurs de l’entreprise de sa disponibilité. Certaines applications permettent également de démarrer des conférences ou joindre une réunion en ligne avec partage d’écran.

softphone la solution de standard mobile

Scénario C : Un soft Phone sur PC

Si certains de vos collaborateurs n’ont pas de mobile ou traitent un volume conséquent d’appels, la solution du soft phone sur PC semble la plus pertinente. L’application installée sur l’ordinateur permet très souvent de gérer plus facilement les files d’attentes et groupes d’appels. Il est très simple aujourd’hui de connecter votre application de téléphonie à vos applications métiers (Salesforce, Dynamics CRM, Zendesk, des bases de données SQL, …) pour proposer de la « remontée de fiche » ou du « clic to call »

Si cette solution semble souvent la plus attrayante, il ne faut cependant pas négliger le coût des casques qui sont nécessaires pour offrir un bon confort d’utilisation tout en garantissant une très bonne qualité d’appel

Si vous souhaitez en savoir plus et analyser les possibilités d’évolution de votre téléphonie, contactez nous ! … et si votre solution actuelle est vieillissante, n’oubliez pas de vous inscrire à notre webinar sur la fin du RTC afin de découvrir les impacts de cette rupture technologique !

 

C’est un fait : les ventes de Smartphones et de tablettes numériques explosent !

Pendant longtemps les nouvelles technologies arrivaient dans l’entreprise avant de se démocratiser et d’être ensuite répandues dans le grand public.

Aujourd’hui, c’est clairement l’inverse; les smartphones prédominent les ventes de téléphones portables; Tout le monde utilise une boite mail plus ou moins collaborative. Le grand public utilise de plus en plus de services « Cloud » (dropbox, one drive, Evernote, ….)

Si, à titre personnel, un utilisateur est familier avec de bons outils et accède à de nombreuses ressources en ligne, il souhaite souvent avoir la même souplesse dans son entreprise. Les attentes des utilisateurs ont fortement évolués : les outils doivent être accessibles de partout et n’importe quand.

L’entreprise doit adapter son réseau à ces nouvelles attentes; c’est le nouveau défi que doivent relever les DSI

Entre les collaborateurs qui souhaitent utiliser leur terminal connecté à l’infrastructure de l’entreprise; et les directions commerciales ou techniques qui souhaitent doter les salariés de nouveaux outils communiquants. Il est plus que jamais temps de définir les bonnes pratiques du déploiement de ces terminaux dans l’entreprise

Le déploiement et l’exploitation maîtrisés, c’est le Mobile Device Management, et il existe de nombreuses solutions pour cela.

Les offres doivent répondre à 4 problématiques  : Configurer, Sécuriser, Maintenir et Suivre ses terminaux Mobiles quel que soit l’OS . Certaines solutions proposent également d’intégrer les ordinateurs de la flotte 

Ces solutions sont commercialisées sous différentes formes : Appliance à installer sur le LAN de l’entreprise, logiciel à installer sur serveur, ou solution SaaS, la grande tendance du moment.

Faisons un petit tour des fonctionnalités  :

  • Configurer

Afin d’offrir un service clé en main à  ses utilisateurs, et afin de simplifier le déploiement d’une nouvelle flotte, une solution de MDM permet de créer des configurations type, et de les pousser via le réseau.  Un gain de temps non négligeable pour une DSI.

Il est ainsi possible de définir un profil de configuration au serveur de messagerie de l’entreprise; Définir les profils de connexion aux différents réseaux WiFi de l’entreprise.

Ces solutions permettent également de pousser des restrictions sur le device (interdire l’accès au magasin d’applications, interdire l’usage data en situation de roaming, ….)

Enfin, à travers ces solutions, il est possible de créer un portail d’application entreprise qui va permettre d’installer les applications privées développées par/pour l’entreprise, et suggérer les applications publiques recommandées

  • Sécuriser

Dès que ces terminaux mobiles sont configurés pour être raccordés à la messagerie entreprise, ou connectés au VPN, il est essentiel d’imposer une stratégie de sécurité, exactement comme on le fait pour un PC.

Une solution de MDM permet alors de définir un délais de verrouillage en cas d’inactivité, et d’imposer à l’utilisateur la saisie d’un mot de passe lors d’une sortie de veille.

Le MDM permet également de bloquer ou effacer à distance le terminal mobile en cas de perte ou de vol.

Il est également possible de faire un « wipe sélectif » c’est-à-dire  de ne supprimer que les données entreprises, et laisser à l’utilisateur ses données personnelles, en cas de départ de l’entreprise par exemple.

Il est désormais possible d’interdire l’accès aux données de l’entreprise pour un terminal jugé « non conforme » (Jailbreak, non mis à jour, …. )

  • Maintenir

Cet aspect est également essentiel afin de maitriser les coûts de support et assurer une bonne continuité de service pour les utilisateurs.

Le MDM va permettre de détecter de manière proactive les problèmes potentiels que peuvent rencontrer les utilisateurs; y a-t-il des terminaux qui ne correspondent plus au standard de l’entreprise ? Quels sont les terminaux qui n’ont pas l’espace mémoire suffisant pour le déploiement de nouvelles applications ? Quels sont les utilisateurs qui n’ont pas effectué les mises à jour système ou d’applications disponibles ?

Tous les éléments peuvent être vérifiés en trois clics de souris sur des tableaux de bord ou rapports

Localisation du materiel en direct
  • Suivre

Pour terminer, les solutions de MDM sont de très bons outils de gestion de parc. Une liste de rapports prédéfinis, plus ou moins paramétrables vous permettent de suivre  l’état du parc; numéros de série, version et OS installés, date de dernière connexion au réseau, ou type de terminal (pro, perso, …)

Un gestion de votre flotte mobile en direct

Comment choisir la bonne solution de MDM  ?

C’est en effet une question que l’on peut se poser. Le Gartner publie régulièrement une mise à jour de son « magic quadrant » sur lequel il positionne les différents éditeurs.

Je pense également que le choix de l’éditeur doit être en fonction de la typologie de la flotte (quels OS, souhait d’intégration des ordinateurs, modèle de licence, coût, … )

Une utilisation en mode SaaS est fortement préconisée pour ce type de solution car aucune donnée critique ne transite par le MDM. De plus, de nouvelles fonctions sont ajoutées très régulièrement. Les mode SaaS vous garanti des mises à jour automatiques. 

Le meilleur moyen d’être convaincu de la pertinence d’une telle solution, c’est de l’essayer ! Contactez nous afin que nous puissions vous démarrer une maquette.

 

Les membres du réseau RTEAM ont sélectionné la solution 3CX; Qui fournit les opportunités techniques et commerciales pour accompagner l’évolution naturelle de vos anciens systèmes de téléphonie.

Les fonctionnalités avancées de mobilité 3CX et la facilité de déploiement leur permettent de vous proposer un produit innovant et adapté à vos différentes problématiques métier.

RTEAM, c’est un réseau de partenaires certifiés; c’est pour vous la garantie d’une équipe d’experts compétentes pour accompagner au mieux votre projet de téléphonie d’entreprise.

Intégrateur de 3CX à Rennes et en Bretagne